BELLONNE Exposition pour le centenaire de l'évacuation du 17 avril 1917: "De l'évacuaton de la Bellonnie occupée au rapatriement en France".




 


 BELLONNE Exposition pour le centenaire de l'évacuation du 17 avril 1917:"de l'évacuaton de la Bellonnie occupée au rapatriement en France".
 
1917, il y a cent ans, les Britanniques déclenchaient la Bataille d’Arras avec pour conséquences, la capture de la crête de Vimy, la prise de Gavrelle et de Monchy le Preux. Les villages occupés proches de la ligne de front étaient à portée de canon et Sailly en Ostrevent vit une partie de sa place dévastée par les bombardements. Aussi, l’autorité Allemande décréta l’évacuation forcée pour de nombreux villages. Le 17 avril 1917, c’était le départ pour tous les habitants de la Bellonnie. Gouy sous Bellonne et Noyelles sous Bellonne furent évacués dès l’aube, à midi, les Bellonnais suivirent talonnés par les habitants de Tortequesne. Les Estrésiens furent les derniers à partir dans la soirée.

Le voyage fut des plus fastidieux, le trajet semé d'arrêts et de fouilles systématiques. Le départ se fit de la gare de Cantin vers Roubaix. Puis on filait en Belgique à Mons, Namur et Liège où les convois étaient constitués. Un train de 12 wagons emmenait entre 400 et 500 personnes entassées dans les 10 premiers wagons à bestiaux, les 2 derniers étaient réservés aux bagages. Le train partait en direction de la Suisse via la Forêt Noire pour Schaffhouse ou Zurich, et pendant 4 jours et 4 nuits c'était l'enfer. En Suisse 12 heures étaient nécessaires pour rejoindre Evian. Ensuite c'était l'inconnu rassurant.

Une exposition sera présentée à la salle des fêtes de Bellonne le samedi 8 avril de 15h à 18h et le dimanche 9 avril 2017 de 10h à 12h et de 15h à18h. « De l’évacuation de la Bellonnie occupée au rapatriement en France ». Elle retrace avec force documentation, l’épopée douloureuse des quelques 2000 habitants du secteur obligés de quitter leur maison pour ne rien retrouver, et leur passage par Evian pour plus de 1700 d’entre eux afin de rejoindre un lieu inconnu de la France non occupée où ils se verront traités de « Boches du Nord ».

Tout y est décrit dans les moindres détails. Des noms, des lieux, des trajets, des émotions, à ne pas manquer. En ce centième anniversaire de l’évacuation, le déplacement à Bellonne vaudra le détour.

L’exposition est bien entendu gratuite et vivement conseillée.

                                                                      Jean Pierre Lestriez


 
 



Accédez au site d'Osartis


Effectuez vos démarches en ligne...


Actualités
  

Le dicton de la semaine
 

 

L'agenda
 

- Les maisons fleuries

 

Compteur de visites

© Mairie de Bellonne
» - Chronique d'Artus - Informations municipales - Activités et travaux - Histoire - La commune en image - Contact